5P Opérateur / trice de production des entreprises Agroalimentaires

attention_nouveau      Septembre 2017 :5P OPERATEUR/TRICE DE PRODUCTION DES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES


5P 6P
Religion/Morale 2h 2h
Français 3h 3h
Histoire 1h 1h
Geographie 1h 1h
Education économique et sociale 2h 2h
Formation scientifique 2h 2h
Education physique 2h 2h
Mathématique 2h 2h
Technologie de l'équipement 2h 2h
Sciences appliquées 2h 2h
Technologie des matières 2h 2h
Technologie des aliments hygiène 2h 2h
Travaux pratiques et méthodes 18h 18h

 

5 P assistant en soins animaliers


Assistant (e) en soins animaliers

Tu aimes les animaux, qu’ils soient petits, charmants ou plus spéciaux…

Tu désires t’en occuper, veiller à leur bien-être…    

Tu es dynamique, responsable, rigoureux…

Alors n’hésite plus et inscris-toi en 5P Assistant (e) en soins animaliers !

Et n’oublie pas …

Le marché animalier est en plein essor…

Les nouveaux animaux de compagnie (les NAC) ont la cote…

Le profil :

L’Assistant (e) en soins animaliers assure les soins journaliers et le bien-être d’un ensemble d’animaux domestiques et d’animaux en captivité.

Il/elle utilise les techniques appropriées et conseille dans le respect de la législation en vigueur et de l’éthique.

Il/elle s’intègre dans des domaines d’activité tels que les élevages, les refuges, les parcs animaliers, les commerces spécifiques, les cliniques vétérinaires…

Dans chacune de ses activités professionnelles, il/elle applique la législation en vigueur.

Le métier :

ü    Participer à la gestion de l’hébergement et à la manipulation des animaux domestiques et / ou en captivité

ü    Entretenir l’habitat de l’animal

ü    Assurer la santé et le bien-être des animaux (jeunes et adultes)

ü    Développer les techniques et / ou les opérations liées à l’alimentation et à l’abreuvement de l’animal

ü    Reconnaitre les différentes races

ü    Identifier un animal en mauvaise santé

ü    Développer les techniques et / ou les opérations liées à la reproduction des animaux

ü    Respecter les normes de sécurité, d’hygiène, d’ergonomie et de protection de l’environnement dans le chef du travailleur

ü    S’intégrer dans la vie professionnelle

ü    Conseiller des clients sur l'achat de matériel ou d'animaux

ü    Gérer l’administratif

ü    Respecter la législation en vigueur

La formation à l’ARTEM :

Un certain nombre de savoirs communs sont à acquérir :

ü    Cours techniques à côté des cours généraux

ü    Travaux pratiques

ü    Cours spécifiques abordant l’anatomie et la physiologie animales.

ü    Formation centrée sur les animaux de compagnie mais on peut tout de fois imaginer un stage dans une ferme, un manège, un parc animalier, un zoo… afin de parfaire la formation sur des animaux plus volumineux.

ü    Sorties pédagogiques diverses : salons de l’agriculture, du cheval…, expositions félines et canines, musées…

La formation théorique sera enrichie et complétée par des stages pratiques durant 4 à 6 semaines qui permettent aux élèves de mettre en pratique leurs acquis scolaires, de développer leurs compétences personnelles et de se familiariser avec les réalités du monde du travail.

CQ6

A la fin de la 6e professionnelle Assistant(e) en Soins Animaliers, les élèves obtiennent le Certificat d’études de 6e année professionnelle et leCertificat de qualification (CQ6)qui permet d'entrer dans la vie active.

Les débouchés après une 6e professionnelle « Assistant (e) en soins animaliers » :

Les assistants en soins animaliers pourront travailler aussi bien dans un cabinet ou une clinique vétérinaires que dans une animalerie, dans un refuge, dans un élevage, dans un salon de toilettage, dans un centre équestre, dans une pension animalière, dans une ferme pédagogique mais également dans un parc animalier ou dans un zoo.

                                                                                                                                

 

Assistant en soins animaliers

Formation commune                  5P                 
                   6P                  
Religion/ Morale 2 2
Français 3 3
Histoire 1 1
Géographie 1 1
Math et techno scientifique 2 2
Education physique 2 2
Options
Connaissance de gestion 2 2
Diététique et soins animaliers 5 5
Hygiène - sécurité - législation
2 2
Anatomie de l'animal et interaction avec son environnement
4 4
TP Soins de l'animal et son environnement
12 12
Total 36 36

Mécanique garage/ Mécanique automobile

 

Formation Commune Mécanique garage/Mécanique automobile
3P 4P  5P 6P 7P 
Religion/Morale 2 2 2 2 2
Français 3 3 3 3 3
Mathématique et techno scientifique 2 2 2 2 4
Histoire 1 1 1 1 1
Géographie 1 1 1 1 1
Education physique 2 2 2 2 2
Options
Mécanique 2 2 - - -
Electricité 2 2 - - -
Dessin technique, lecture de plans 2 2 - - -
Techno CUM 3 3 - - -
TP Soudage- Usinage 3 3 - - -
TP Carrosserie- Tôlerie- Peinture 6 6 - - -
TP Garage 7 7 - - -
Mécanique appliquée à l'automobile  -  - 2 2 -
Technologie automobile   -  - 7 7 -
Electricité et électronique appli. à l'automobile   -  - 4 3 -
Connaissance de gestion   -  - 2 2 -
Travaux pratiques automobile   -  - 10 11 -
Technologie des équipements de l'automobile   -  - - - 5
Labo d'électricité et d'électronique de l'automobile   -  - - - 6
TP électricité et électronique de l'automobile   - - - - 7
Total 36 36 36 36 31

Construction gros oeuvre

 

CONSTRUCTION / GROS ŒUVRE

Tu veux devenir maçon, restaurateur de bâtiments…

Inscris-toi dans une des options citées ci-dessus et tu t’orienteras vers un métier diversifié.

Ainsi, tu pourras devenir chef de chantier, conducteur de travaux, technicien du bâtiment, carreleur, plafonneur, professeur de cours techniques & de pratique professionnelle, entrepreneur…

 « Ouvrier qualifié en Construction - Gros œuvre  » 

Le métier :

L’ouvrier qualifié en construction gros-œuvre exerce surtout ses compétences en maçonnerie (plus de la moitié de son temps), en coffrage, en ferraillage et en bétonnage, le plus souvent pour la construction de maisons.

Il installe les fondations, bâtit les murs extérieurs et intérieurs des maisons, en collaboration avec les futurs propriétaires et l’architecte.
Il pose les seuils, les linteaux, les étanchéités et veille au bon raccordement de l’égouttage.
Il réalise des ferraillages et des coffrages utilitaires et décoratifs.
Il a un rôle très important dans la rénovation des bâtiments.

Dans la construction traditionnelle, le maçon utilise des briques, des pierres, des blocs de béton ou de terre cuite qu’il fixe avec du mortier.Dans la construction industrielle, le maçon assemble des éléments préfabriqués, des panneaux agglomérés ou des plaques de béton. Il peut aussi réaliser des murs à l’aide de béton armé ou précontraint.

Le profil :

L’ouvrier qualifié en construction gros-œuvre est un ouvrier qualifié polyvalent qui, sur base de plans, d’instructions verbalesou écrites réalise selon les règles de l’art et en toute autonomie, tout en respectant les règles de sécurité individuelles, collectives, ainsi que de laréglementation spécifique en matière d’environnement, des travaux en construction « gros-œuvre ».

Il a pour rôle :

  • de participer à l’organisation du chantier et du poste de travail ;
  • d’exécuter les terrassements, les fondations superficielles, les coffrages, les ferraillages et les bétonnages ;
  • de poser les égouttages et les réseaux d’évacuation ;
  • de réaliser les travaux de maçonnerie ;
  • de poser les étanchéités ;
  • de poser les éléments préfabriqués ;
  • de placer et fixer les échafaudages et étais ;
  • de poser selon les règles de l’art les isolants thermiques et acoustiques intégrés au « gros-œuvre », ainsi que d’assurer la finition tant de lamaçonnerie en général que des abords extérieurs
  • vision des maisons passives et de l’écoconstruction

Il doit en outre adopter les attitudes requises qui favorisent la qualité de l’ouvrage :

-   Veiller à la sécurité et à l'hygiène

-   Participer à l'installation du chantier

-   Participer à l'organisation du poste de travail

-   Exécuter le terrassement, les fondations superficielles

-   Réaliser des égouttages, des réseaux d'évacuation

-   Exécuter des maçonneries

-   Poser des éléments préfabriqués

-   Aménager les abords extérieurs et les entrées en matériaux divers (Carreaux, dalles, pavés)

-   Exécuter des travaux d'étanchéité, d'isolation thermique

-   Installer des échafaudages, tréteaux et cadres pour construction de type de maison unifamiliale

 

-   Réaliser des conduits et des gaines

-   Coffrer, ferrailler, bétonner

-   Carreler, plafonner, plaquer

-   Exécuter des démolitions en vue de transformations

-   Jointoyer et rejointoyer

-   Effectuer des travaux de réhabilitation

-   Rénover le béton

-   Assurer la qualité

« Ouvrier en Rénovation, Restauration de Bâtiments » 

Le métier :

L’ouvrier en rénovation, restauration de bâtiments rénove, restaure et conserve des structures en maçonnerie, en veillant à la stabilité des ouvrages. Il est aussi amené à rénover et conserver des éléments en pierre naturelle taillée.

Il procède au ravalement de façades et de murs intérieurs, et traite les ouvrages contre l’humidité et les sels.

Il réalise également des transformations dans les bâtiments existants.

Il travaille en respectant les règles de sécurité, d’hygiène et d’ergonomie.

Il veille aussi au respect des personnes et de l’environnement.

Enfin, il produit un travail de qualité optimale, sait s’intégrer dans des équipes de travail et communique aisément avec les autres corps de métier.

La formation à l’ARTEM de la 3e et 4e :

Un certain nombre de savoirs communs sont à acquérir :

 

La formation vise principalement à la maîtrise des compétences suivantes :

ü    lire les plans et les cahiers de charge,

ü    participer à l’implantation du chantier et à l’organisation du poste de travail,

ü    exécuter le terrassement (fondations, canalisations, égouts, citernes, fosses, …),

ü    réaliser les égouttages et les réseaux d’évacuation,

ü    exécuter les maçonneries (préparer le mortier, découper et assembler les briques, blocs et/ou pierres),

ü    poser les éléments préfabriqués (seuils, jambages, linteaux, poutres, planchers, dalles et hourdis, escaliers, …),

ü    aménager les abords extérieurs (carreaux, dalles, pavés, …),

ü    placer l’étanchéité (barrières et membranes) et l’isolation thermique (sur les murs, planchers, toitures),

ü    installer les échafaudages, tréteaux et cadres,

ü    réaliser les gaines et conduits (boisseaux, regards, feux ouverts, …),

ü    coffrer, ferrailler, bétonner,

ü    exécuter des démolitions en vue de transformations,

ü    jointoyer et rejointoyer,

ü    effectuer des travaux de rénovation, de restauration, de réhabilitation

 

Les débouchés :

Entreprises de construction, indépendant, technico-commercial, enseignement, services publics communaux, provinciaux, régionaux, communautaires et fédéraux.

 

« Le carreleur / carreleuse»




Les débouchés :

 

Entreprises de construction, indépendant, technico-commercial, services publics communaux, provinciaux, régionaux, communautaires et fédéraux.






 

FORMATION COMMUNE

3P

4P

5P

6P

7P

Religion/Morale/EPA

2

2

2

2

2

Français

4

4

3

3

4

Mathématique

2

2

2

2

2

Formation scientifique

2

2

2

2

2

Histoire

1

1

1

1

-

Géographie

1

1

1

1

-

Education physique

2

2

2

2

2

 

 

 

CARRELEUR / CARRELEUSE

 

5P

6P

Dessin technique – lectures de plans

2

-

Cahier des charges

-

2

Technologie et connaissances des matériaux

2

2

Technologie du métier

2

2

Travaux pratiques et méthodes

15

15

Total (+ formation commune)

36

36

 

 


Formation Commune  Construction gros oeuvre    
3P  4P
Religion/Morale 2 2
Français 3 3
Mathématique et techno scientifique 2 2
Histoire 1 1
Géographie 1 1
Education physique 2 2
Options
Mécanique- Electricité 1 1
Techno CUM 3 3
Hygiène, sécurité travail, législation 1 1
Dessin technique, lecture de plans 4 4
Travaux pratiques et méthodes 16 16
Technologie - -
Connaissance de gestion - -
Total 36 36

Mécanique / Carrossier

 

CARROSSIER / GARAGE / MECANIQUE AUTO

Si tu es passionné par la technique et par tout ce qui a trait aux voitures, aux motos et à tout ce qui roule,, alors inscris-toi dans une des options ci-dessus.

Carrossier (ère)

Le profil :

Autonome, le carrossier opère seul mais toujours en collaboration avec le mécanicien. Il maîtrise les techniques traditionnelles du travail des métaux et les divers procédés d’assemblage (rivetage, soudage…), mais il doit aussi connaître celui des nouveaux matériaux tels que le plastique et les résines. L’habileté manuelle est indispensable pour exercer ce métier qui demande également minutie et conscience professionnelle.

Pour assurer son rôle, le carrossier doit avoir un profil qui laisse une très large place à la pratique, notamment, pour réaliser des travaux de carrosserie et des réparations.

Ses caractéristiques seront :

ü    Un savoir-faire pratique,

ü    Des comportements adéquats au niveau de la sécurité, de l'hygiène au travail, de l'ergonomie et de l'environnement,

ü    Des qualités de savoir-être en milieu de travail,

ü    Une formation technologique de base,

ü    Un sens aigu du travail bien fait.

Le métier :

ü    Assurer la qualité

ü    S’intégrer dans une équipe

ü    Émettre un diagnostic des dégâts

ü    Démonter

ü    Contrôler et mesurer les déformations éventuelles de la caisse

ü    Réparer

ü    Façonner

ü    Monter les pièces

ü    Assembler les éléments de carrosserie par les techniques du soudage, du boulonnage et du collage

ü    Contrôler

ü    Appliquer le traitement de protection

ü    Respecter les règles de sécurité, d’hygiène, d’ergonomie et d’environnement

Mécanicien (ne)

Le profil :

Le mécanicien est le professionnel à même d’entretenir et de réparer votre véhicule lorsque celui-ci tombe en panne ou a un pépin. Voitures, motos, poids lourds, il doit être capable de diagnostiquer les problèmes rencontrés par les véhicules et apporter des solutions techniques et mécaniques aux problèmes rencontrés ; il est le médecin de l'automobile. Il doit savoir utiliser les appareils mis à sa disposition, mais aussi avoir le sens du service et du contact. Voici des conseils pour réussir dans cette voie.

Compétent dans les disciplines traditionnelles (mécanique, électricité… )et dans les nouvelles technologies et l’informatique, le mécanicien auto doit s’adapter aux évolutions technologiques(électronique embarquée, outils de diagnostic…). Un esprit d’analyse, de réflexion et d’observation est indispensable pour déceler la panne et organiser le travail de réparation. Enfin ses qualités relationnelles lui permettent d’écouter le client et de le conseiller.

Il veillera également à respecter les règles de sécurité et fera preuve de rigueur, de méthode et de logique dans l’exercice de sa profession.

Le métier :

Au garage, le mécanicien entretient et répare des véhicules de plus en plus sophistiqués. Pour remplacer un joint de culasse ou changer les freins, il utilise toujours les outils traditionnels. Mais les réparations portent de plus en plus sur des problèmes électroniques complexes (freinage ABS, climatisation, …) qui nécessitent l’utilisation d’une valise diagnostic. A partir des indications données, il effectue les réparations.


Les missions du mécanicien véhicule léger sont les suivantes :

ü    Faire le diagnostic du véhicule

ü    Présenter les réparations à effectuer

ü    Exécuter les opérations de remise en état (amortisseurs, pneus, disques et plaquettes de freins, batteries, filtres)

ü    Procéder aux contrôles antipollution, de l’huile (vidange)

ü    Remplacer les pièces défectueuses (essuie-glaces, ampoules…)

Il peut rencontrer le client pour préciser les travaux effectués.

La formation à l’ARTEM de la 3e à la 6e / 7e :

Un certain nombre de savoirs communs sont à acquérir :

Carrossier

  • Réalisation de pièces en utilisant les techniques de base : lecture de plans, traçage, forage, taraudage, sciage, pliage...
  • Initiation à la soudure oxy-acétyléniqueet à la soudure à l'arc avec électrodes enrobées : soudure à plat bout à bout et assemblage d'angles intérieurs et extérieurs, cordons d'angles intérieurs et extérieurs

Mécanicien automobile

  • Connaître les termes spécifiques à la profession, identifier les caractéristiques du véhicule, connaître le principe de fonctionnement des différents moteurs essence, diesel et LPG
  • Réaliser l'entretien courant d'un véhicule automobile
  • Réaliser l'entretien complet d'un véhicule automobile
  • Préparer le véhicule en vue de le présenter au contrôle technique
  • Connaître les principes de fonctionnement de différents systèmes
  • Connaître les principes de fonctionnement des différents moteurs
  • Connaître les principes de base en électricité, électronique et hydraulique
  • Remplacer les organes ensembles et sous-ensembles mécaniques
  • Remplacer les organes ensembles et sous-ensembles électromécaniques, électriques et hydrauliques
  • Réaliser les réglages des mécanismes des organes ensembles et sous-ensembles essence et diesel conventionnels
  • Dépister et réparer les pannes courantes
  • Démonter, réparer, équilibrer et remonter un pneu
  • Monter les accessoires

Des stages en entreprises durant 4 à 6 semaines permettent aux élèves de 5e, 6e et 7e Professionnelle de mettre en pratique leurs acquis scolaires, de développer leurs compétences personnelles et de se familiariser avec les réalités du monde du travail.

CQ6, CQ7 et CESS

A la fin de la 6e professionnelle, les élèves obtiennent le Certificat d’études de 6e année professionnelle et leCertificat de qualification (CQ6)qui permet d'entrer dans la vie active.

A la fin de la 7e professionnelle, les élèves obtiennent le CESS (Certificat d'Enseignement Secondaire Supérieur) donnant accès aux études supérieures de type court et le Certificat de qualification (CQ7).

Les débouchés :

Toutes ces formations permettent de travailler dans le secteur automobile et offrent des cursus complets, totalement en adéquation avec les demandes actuelles; il s'agit donc d'un secteur économique porteur.

Le mécanicien automobile est embauché chez un artisan (garagiste), un réparateur agréé (agent) ou encore chez un concessionnaire. Il travaille pour un chef d’équipe, un chef d’atelier ou directement pour le chef d’entreprise.

Si tu as de bons résultats et que tu es suffisamment motivé, tu peux te lancer dans l’enseignement supérieur.

Si tu préfères te lancer directement sur le marché du travail, le secteur automobile t’offre un large éventail de professions.

Formation Commune Mécanique / Carrossier     
3P 4P 5P  6P  7P 
Religion/Morale 2 2  2  2
Français 3 3  3  3  3
Mathématique et techno scientifique 2 2  2  2  -
Mathématique - - - - 2
Histoire 1 1  1  1  1
Géographie 1 1  1  1  1
Education physique 2 2  2  2  2
Educatoin scientifique - - - - 2
Options
Mécanique 2 2  -  -  -
Electricité 2 2  -  -  -
Dessin technique, lecture de plans 2 2  -  -  -
Techno CUM 3 3  -  -  -
TP Soudage- Usinage
3 3  -  -  -
TP Carrosserie- Tôlerie- Peinture
6 6  -  -  -
TP Garage
7 7  - -  -
Travaux pratiques et méthodes  -  - 19  19   13
Technologie de la carrosserie   -  -  2  -
Connaisance de gestion  -  -  2  -
Technologie de l'automobile, électricité   -  -  2  -
Technologie
-
-
-
-  3

Dessin technique - Lecture de plans

-
-
-
-
 2
Total 36 36  36  36  31

Nos Sections et Options